Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Last week
  2. Encore un très gros humble bundle spécial Linux actuellement. https://www.humblebundle.com/books/linux-wiley-books L'avantage ici est la présence de livres de tests pour les passages de certification LPIC et compTIA Linux +. Ceci n'étant pas limité à ces certifications bien sûr. Une fois les connaissances acquises, elles sont valables pour toutes les certifications, y compris la LFCS dont nous sommes encore partenaire cette année. N'hésitez pas à en profiter.
  3. Earlier
  4. Bonjour, Je suis à la recherche d'un étudiant qui accepterait de me donner des cours de soutiens dans le cadre de KWS concernant la création de sockets en C. Etant en virtual campus nous n'avons eu que 2h de cours sur le sujet ce qui me semble très peu fasse à la complexité de celui ci. vous pouvez me contacter par mail si vous êtes intéressés : 296625@supinfo.com merci d'avance
  5. Bruno a posé des questions que je serais venu lever dans peut-être un mois, le temps de mieux d'informer sur le sujet. Mais bon, il a pris de l'initiative plus tôt ! Je vais essayer de développer ses points, pour faire avancer la réflexion. Je n'ai pas encore toutes les connaissances, mais c'est comme ça que je vois les choses pour le moment. Dans la plupart des systèmes de tokens électroniques sur blockchain, les tokens ne sont introduits que de deux manières : soit à la création de la blockchain, en spécifiant quels "comptes" ont combien de tokens dans le premier block (le block genesis, comme Bruno l'a dit un peu après), soit via une récompense que s'octroie lui-même l'un des nœuds aidant à valider les transactions. Dans le cas de Bitcoin, par exemple, le nœud qui obtient l'autorisation de la majorité des autres nœuds d'ajouter un block à la blockchain, ajoute par la même occasion un montant précis de BTC à un compte de son choix. Ce montant précis est choisi par le réseau tout entier, et si le nœud qui a miné le block peut se rajouter X BTC, c'est que la majorité du réseau est d'accord. Il fournit une preuve qu'il a effectivement le droit de rajouter ce block, et les autres ne l'acceptent qu'après avoir inspecté cette preuve et le block qu'il propose. Si le nœud en question rajoutait plus de tokens au réseau que prévu, les autres nœuds ne seront pas d'accord, et l'opération invalidée. https://en.bitcoin.it/wiki/Mining#Reward En suivant ce principe, un "compte" normal n'a aucun cas la possibilité de se rajouter lui-même des tokens sur commande. Il faut qu'il puisse prouver que ces nouveaux lui appartiennent et cela ne semble pas possible dans un système comme celui ci-dessus. Il faut donc trouver un système alternatif qui permettrait, dans notre cas, à n'importe quel compte de prouver qu'il a effectivement converti de la monnaie fiduciaire en tokens et que la majorité du réseau puissent en prendre considération. Comme je viens juste de le dire, il faut que le client puisse fournir une preuve qu'il peut se rajouter ces nouveaux tokens. Avec cette preuve, chaque nœud comprendra d'où cet argent sort et que ce n'est pas de la fraude, permettant alors au client de les utiliser. Je pense que l'on peut s'inspirer de cette cryptomonnaie là pour fournir ce genre de système de preuve : https://tether.to/ Ce n'est une blockchain à part entière, mais plutôt une sorte de "smart-contract" qui tourne sur la blockchain Bitcoin. C'est sûrement un gros abus de langage de décrire Tether ainsi, mais je ne le connais pas assez pour le qualifier autrement, désolé :P. J'ai juste feuilleté le white paper vite fait (vraiment vite fait), et de ce que j'en ai compris, les utilisateurs virent des dollars américains sur un compte bancaire bien précis, et les transactions réalisées sur ce compte servent de source de vérité pour la création et destruction des tokens. De l'argent rentre sur le compte, des tokens sont créés et assignés un compte Tether renseigné dans la transaction bancaire, et lorsque qu'un utilisateur veut reconvertir ses tokens en dollars, il en fait la demande, les tokens sont détruits, et l'argent fiduciaire reviré à un compte bancaire au choix du demandeur. Le nombre de tokens en circulation est simplement le nombre de dollars américains que l'entreprise derrière Tether a sur son compte bancaire ! Si on prend encore plus de recul sur cela, au lieu que ce soit les utilisateurs qui augmentent directement les réserves du réseau, ils passent par un système tiers qu'au moins la majorité des nœuds du réseau Tether (même si il n'y en pas vraiment, mais je transpose un peu à notre cas) font confiance. Ce système tiers fournit au réseau à combien s'élève les réserves de tokens en circulation et à quel compte ils doivent être assignés à la création. Dans le mode réel, faire confiance à un système tiers ruine complètement tout un pan des garanties qu'une blockchain nous apporte. Les réserves de tokens sont maintenant complétement dépendantes d'une autorité centrale. Les transactions qui se passent sur la blockchain, elles, restent vérifiables indépendamment de tout tiers. On peut faire confiance aux transactions que les utilisateurs font avec leurs tokens, mais pas de leur provenance. Mais dans notre sujet, vu que le système que l'on doit construire est l'initiative d'une banque, et qu'il doit être dépendant de cette banque, ce début de solution me paraît être une bonne piste :P. On pourrait, mais ce ne me semble pas être une très bonne idée. Vu qu'on est directement lié au système de monnaies fiduciaires, on en hérite les propriétés (selon moi). Notamment le principe que les banques peuvent créer de l'argent plus ou moins à partir de rien (j'exagère évidemment, c'est à partir de dettes normalement, etc, mais c'est pour l'exemple). Il n'y a pas de réserves prédéfinies d'euros. Donc qu'est-ce qui te garantie qu'en ayant un compte avec un nombre de tokens très important que ce compte aura plus d'argent que tout l'argent du monde réuni ? Selon moi, tu ne peux pas. Si tu pars du principe qu'1 token = 1€, et que tu as 1000 tokens dans ton compte genesis, et qu'une personne rajoute 1001€ de valeur à ton réseau, il faut maintenant que tu représentes 1001€ avec 1000 tokens. Ton token vient de gagner de la valeur, et on rentre dans un système d'inflation/déflation. J'ai zéro connaissance en économie et en théorie des jeux, donc peut-être que je me trompe, mais c'est comme ça que je le vois en tout cas. En plus, niveau sécurité, je suis dubitatif :/. Si le compte est compromis, c'est mort, faut tout recommencer. En plus, dans le sujet il a aussi ce point ci-dessous : Le barème dit l'inverse du cahier des charges x). Mais d'après la réponse de Brian, il faut plutôt suivre le cahier des charges que le barème. Attendons quand même une réponse en bonne et due forme.
  6. C’était pour tester si le code fonctionner en changent la couleur quand y'a l'event event.type == pygame.MOUSEBUTTONDOWN: mais maintenant que j'ai vu que ça marcher je vais tester un get_rect , merci.
  7. Bonjour, Pourquoi passer par un rectangle au lieu d'utiliser directement une image et la méthode get_rect ?
  8. Je voudrais savoir comment on "colorie" un rectangle avec une image au lieu d 'une couleur comme ci-dessous ?merci 😉
  9. Je ne comprends pas vraiment comment un utilisateur peut ajouter des fonds sur son compte "wallet" et que ces fonds soient convertis en token. En effet la blockchain repose sur l'intégrité de toutes les transactions effectuées dans les blocks précédents. Il n'est par conséquent pas possible de "créer" des tokens directement depuis le wallet du client. De quelle manière doit on s'y prendre pour ajouter des tokens à un client ? Car ceci est incompatible avec le principe d'une blockchain. Doit on créer une wallet banque avec un nombre de token très important dans le block Genesis de la blockchain, et ce dernier reverse aux client les tokens convertis ? Le sujet ne précise pas dans le délivrable que le client puisse transférer son argent réel en token. Même si cela est évoqué dans le corps du texte. Que dois t'on faire exactement ? Le sujet précise un concensus économique en terme énergétique. La proof of work est donc t'elle éliminée d'office par rapport à ce critère ? Merci par avance pour vos éclaircissement.
  10. Bonjour, Les étudiants intéressés par la théorie des graphes pourront lire avec plaisir cet article de Jean-Paul Delahaye paru dans la revue Pour La Science.
  11. Bonjour à tous ! Le site FingerInTheNet (dont vous trouverez le lien juste ici -> https://www.fingerinthenet.com/) est spécialisé dans les cours réseau et notamment les cours CISCO en Français ! Connaissant bien le fondateur du site, il est désormais possible aux étudiants (et anciens) de SUPINFO de profiter de l’abonnement mensuel à 4,90€/mois au lieu de 9,90€ (soit quasiment 50% de réduction). Si cela vous intéresse, inscrivez-vous sur le site avec le code FINGER-EDU2018 (pensez bien à mettre votre adresse id@supinfo.com sous peine de voir votre abonnement non valide). Si certains d’entre vous veulent souscrire au LIFE qui vous permet d’accéder à tout le contenu à vie, me contacter directement par mail (220921@supinfo.com) pour obtenir un code LIFE spécifique. Sachez que le site cherche également des « missionnaires » afin d’écrire des cours ou des articles, idem que pour le LIFE me contacter pour connaître les modalités et avantages de devenir Contributeur. Je reste dispo pour des questions complémentaires, n'hésiter pas à partager l'info a votre classe ou à vos amis ! Romain,
  12. Quels sont les points bloquant dans la création de token. Je suis disponible via Teams si vous voulez discuter de vive voix si vous le souhaiter. Exact, on part du principe qu’un système tiers s’occupera de la validité des fonds que l’utilisateur possède. Concernant la récompense de travail de validation et/ou de taxe, vous êtes libres d’imposer la récompense ou de faire de « bonne volonté ». Par exemple sur un consensus de type proof en stake, la récompense peut-être des intérêts annuels (similaire aux banques). Comme il s’agit d’une banque, elle ne peut-être publique. Vous être libres de choisir entre une blockchain privée / un consortium / créer from scratch et de mettre des limites Il est attendu que vous masquiez l’identité des utilisateurs. Comprenez par la qu’il est impossible pour un autre utilisateur de déterminer des informations confidentiels tel que Nom/Prénom/Adresse etc. Vous pouvez vous basé sur l’explorateur de Bitcoin ou Ethereum. Celui-ci masque l’identité des utilisateurs mais pas les transactions qui sont transparentes. Oui cela respectera le cahier des charges. Cordialement, Brian CHERVY ID Booster : 161692
  13. Bonjour Pierre-Louis, Votre question est très complète et soulève des points intéressants. Nous avons sollicité l'auteur principal du sujet afin qu'il puisse nous apporter des précisions. Cordialement,
  14. Bonjour, J'ai besoin de quelques éclaircissements vis-à-vis du sujet. Au fur et à mesure que je m'informerai sur les domaines qu'englobe le sujet, j'aurais sûrement d'autres interrogations. Je viendrai les rajouter ici aussi. * Création des tokens Le contexte du sujet est qu'une banque nous demande créer un PoC d'un livre de compte décentralisé se basant sur les technologies blockchain afin de permettre aux clients de la banque de faire des échanges d'argent entre eux en contournant toutes les limitations du système bancaire actuel. Afin d'empêcher de pouvoir convertir à tout va les monnaies fiduciaires entre elles, nous devons créer un token qui viendra représenter la monnaie d'échange dans notre système. Comment ces tokens sont-ils supposés être créés tout en respectant le contexte du sujet ? La plupart des crypto-monnaies actuelles introduisent des tokens dans le système en récompensant les acteurs participant au processus de consensus. Mais ici, nous "travaillons" pour une banque, et le but est de lier un "vrai" compte bancaire à des adresses sur le réseau de la blockchain — pas de créer une nouvelle crypto-monnaie complétement indépendante de toute monnaie fiduciaire. Dans le sujet il est stipulé que les "utilisateurs peuvent recevoir des fonds via leur application de wallet — une fois la transaction validée par l'utilisateur, les fonds seront convertis en tokens et ensuite envoyé pour validation sur réseau décentralisé de la blockchain". Les utilisateurs peuvent donc ajouter des tokens à tout moment via leur wallet et nous devons partir du principe qu'un système tiers de la banque s'occupera de s'assurer que ces tokens rajoutés au réseau sont bien issus de fonds que les utilisateurs possèdent sur leurs comptes en banque ? Par conséquent, si je comprends bien, il faut aussi considérer que les nœuds participant au processus de consensus du réseau ne sont aucunement récompensé pour leur travail de validation — pas même via une légère taxe imposée à chaque transaction ? Nous devons assumer qu'ils ne le font que par "bonne volonté" ? * Publique ou consortium ? Ma deuxième question concerne l'échelle des réseau qui est attendue. La blockchain sera-t-elle publique — où n'importe qui peut lancer un nœud et venir participer au processus de consensus — ou alors, ce qui me paraît plus logique par rapport au sujet, elle sera partagée à l'échelle d'un consortium — où seulement une liste prédéfinie de nœuds peuvent participer au processus de consensus ? L'algorithme de consensus que nous devrons choisir dépendra beaucoup de cette nuance là. Des algorithmes optimisés pour des consortiums permettront d'obtenir des vitesses de transactions plus rapides et des débits plus larges. Vu que l'initiative vient d'une banque, on peut imaginer qu'elle va pas laisser n'importe qui entrer sur le réseau, d'où mon hésitation entre blockchain publique et blockchain de consortium. Surtout avec le sujet qui précise que le consensus doit être très perfomant tout en consommant peu de ressources. * Pseudonymisation Le sujet parle aussi d'un mécanisme de "pseudonymisation". Il est juste attendu que nous masquions l'identité des utilisateurs, non que nous les rendions complétement anonymes, n'est-ce pas ? S'il est possible de retrouver l'identité d'un utilisateur en étudiant précisant les transactions effectuées, ou même de juste pouvoir dresser un profil d'un utilisateur sans connaître sa véritable identité, cela respecte quand même le cachier des charges ? Merci.
  15. Décidément on est gâtés avant les vacances de Noël et la nouvelle année puisqu'un nouveau bundle sécurité vient de paraitre chez Humble Bundle. https://www.humblebundle.com/books/hacking-for-the-holidays-books Très peu de doublon par rapport aux anciens bundles mais surtout des nouveautés dont des très pratiques même pour débuter dans la sécurité. Bonnes fêtes de fin d'années à tous !
  16. Bonsoir, Merci beaucoup de cette réponse ! Cependant j'avais eu cette réponse de Brian On va rester sur ta version Samuel, elle colle avec celle du sujet
  17. Bonjour à tous, Les B.Sc. doivent créer une blockchain "from scratch". Les M.Sc.1 peuvent en créer une, ou se baser sur de l'existant. Cordialement,
  18. Bonjour, On est tous dans le flou concernant les ressources que l'on peut utiliser Pourrait t'on avoir une communication s'il vous plait?
  19. Et voilà même le lien direct vers le SharePoint sur lequel tu trouveras toutes ces ressources : https://supinfocom.sharepoint.com/sites/courses/BSc 1/Forms/AllItems.aspx?viewpath=%2Fsites%2Fcourses%2FBSc 1%2FForms%2FAllItems.aspx&id=%2Fsites%2Fcourses%2FBSc 1%2F3APL - Apple Swift development%2FResources%2FVirtual Machine
  20. Bonjour, Tu trouveras tous les éléments dans B.Sc > 3APL > Resources > Virtual Machine, que ce soit la VM ou l'unlocker avec les instructions dans le README.
  21. (En ignorant les ressources dans ton cours) Pour installer macOS sur VMWare il faut d'abord bidouiller ton installation avec le logiciel présent ici: https://github.com/DrDonk/unlocker car VMWare ne permet plus l'installation de macOS directement. Ensuite il te faut récupérer une VM pré-faite ou un ISO de mac OS, bidouiller encore un peu, et tout est bon après. Bien sûr tu auras toujours quelques limitations dans macOS (pas de transparence par exemple). Un guide un peu plus détaillé et qui a marché pour moi ici: https://techsviewer.com/install-macos-mojave-vmware-windows/
  22. Bonjour, Concernant la VM sous OSx Je ne l'ai pas trouvé dans les ressources de courses.supinfo.com. Peux tu m'indiquer où elle se trouve ? Je te remercie beaucoup de ton aide. Cordialement, Yoann NAKACHE - 171062 Supinfo Marseille - M.Sc.2
  23. Bonjour, est-ce que on a le droit d'utiliser par exemple Amazon Web Service?
  24. Bonjour, Si tu es sous Windows, il te faudra une VM OSx pour utiliser xCode. Pour cela, je te conseille d'utiliser VMware, qui sera pleinement compatible avec la VM fournie. Tu trouveras la VM dans les ressources du cours, ainsi que les instructions à suivre pour faire fonctionner une VM sous OSx. Si tu veux de l'aide plus détaillée sur une étape de l'installation, n'hésites pas. Cordialement, Benjamin
  1. Load more activity
  • Newsletter

    Want to keep up to date with all our latest news and information?

    Sign Up
×
×
  • Create New...